Port : à partir de 6,95 €
Franco France 75 € TTC
Other countries click here
› Tout en stock, expédition J+1

téléphone: 03 88 71 73 17
Du Lundi au Vendredi
8h30 - 12H00, 13h00 - 17h00

Modes de livraison

UPS Chronopost So Colissimo

Modes de paiement

Carte bancaire

Sécurisé par

Serveur bancaire pour paiement
Paypal
Chèque
Chèque
 
Porte-monnaie

Expédition J+1 à 99.84% ?
(statistique sur 1148 jours)

Livraison offerte à partir de 75 € / Express pour 5 € de plus

Questions fréquentes

I) Manger rapide, mais sain et économique
II) Achats éco-responsables
III) Frais et délais de livraison postaux du site Cuisinermanger
IV) Bouteilles et bentos isothermes alimentaires
V) Bouteilles isothermes pour boissons
VI) Qu'est-ce que le BPA?
VII) Aiguisage
VIII) Entretien des plastiques
IX) Les adolescents n'aiment pas la cantine
X) Faire graver mes lames
XI) A l'intention des parents
XII) Quelques conseils nutritionnels pour vos ados
XIII) Interdiction du bisphénol A (BPA)
XIV) Comment puis-je limiter mon empreinte carbone avec CuisinerManger.fr ?
XV) Quel volume de bento choisir ?
XVI) Junk food, un constat alarmant
XVII) Le charbon actif, la solution pour une eau pure

 

I) Manger rapide, mais sain et économique

Une étude du Crédoc menée auprès de 1042 ménages représentatifs des foyers français révèle que les Français ne boivent pas assez dans la journée, les dépenses de sécurité sociale liées aux désordres alimentaires explosent parce que les gens mangent mal et trop déstructuré (selon une étude publiée en février 2014 et portant sur 53 pays, 27% des adolescents de 13 ans et 33% des enfants de onze ans sont en surpoids), ne mangeant plus à heure régulière et ne prenant plus de plaisir à se nourrir. L'emballage plastique jetable est aussi dans le collimateur à l'heure du développement durable et l'interdiction de fumer dans les lieux publics a fait reprendre du service au gobelet de café. Cuisinermanger réconcilie les deux univers cuisine et alimentation hors foyer, proposant des produits autour de la restauration nomade respectueux de la santé et de l'environnement.
Plus d'infos sur le site : mangerbouger.fr

II) Achats éco-responsables

Nous faisons très attention à notre impact environnemental en tant que distributeur. Outre l'emploi d'énergies non fossiles dans notre exploitation et l'adhésion sans faille aux filières d'élimination des déchets, cela se traduit aussi par l'emploi de papier-journal à la place de chips plastiques pour le calage des colis individuels lors du transport, ou de cartons non usagés récupérés auprès des grandes surfaces qui allaient les détruire. Mais nous intégrons également dans notre réflexion l'utilité au préalable de chaque article et son aptitude à supporter un long cycle de vie. Ceci explique pourquoi nous nous concentrons exclusivement sur les couteaux japonais, antithèse d'un consommable à courte durée de vie qui se dégrade à vitesse grand V. En filigrane du choix de nos produits : la limitation des déchets manufacturés. Nous sommes convaincus que le modèle économique de demain reposera sur la qualité et ne sera pas basé sur le volume des produits vendus et portons notre attention au fur et à mesure de l'évolution de la technologie à la conception des produits que nous achetons notamment les matériaux utilisés afin que ceux-ci s'inscrivent dans une économie circulaire sans gaspillage. En regard des dispositions européennes REACH (Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals Regulations), nos fournisseurs certifient qu'aucun de leurs produits ne contient de substance dangereuse (phtalates par exemple).

III) Frais de livraison postaux du site Cuisinermanger

Pour les pays hors CEE et les DOM, les prix sont affichés TTC sur le site mais la TVA 20% est retranchée lors du passage en caisse.

Nous proposons plusieurs prestations de livraison avec suivi :

1. So-Colissimo Domicile remise contre signature obligatoire

2. So-Colissimo Point de retrait (*) si vous êtes éligible (France métropolitaine uniquement). Vous serez prévenu de l'arrivée du colis dans le point de retrait par courriel ou sms. Attention : si le colis n'est pas cherché dans les 10 jours le colis nous est retourné et les frais de port sont alors perdus. Notez que la Poste tarifie différemment point de retrait commerçant et point de retrait postal.

3. Livraison Express J+1 

4. Pour l'étranger : livraison UPS, 1/2 jours pays riverains, 48/72 heures autres

(*) Soucieux de notre empreinte écologique nous subventionnons la livraison en point de retrait à tarif réduit. Le dernier kilomètre étant le plus impactant sur l'écologie de notre planète nous espérons sensibiliser notre aimable clientèle à la moindre émission de gaz à effet de serre. C'est aussi le mode le plus commode quand on n'est pas sûr d'être à la maison toute la journée.

Conservation et performances thermiques

IV) Bouteilles et bento isothermes alimentaires

Que ce soit pour les bouteilles Thermos King ou les autres boites repas isothermes, quelques étapes de préparation s'imposent afin que la durée de conservation des températures indiquées puissent être respectées.

Conserver des aliments chauds :

- Remplir le récipient isotherme d'eau bouillante et le fermer. Ainsi les parois intérieures accumuleront de la chaleur.
- Chauffer correctement le plat à emporter. Plus le repas est chaud au départ, plus il restera chaud longtemps.
- Une fois le repas chaud, videz l'eau contenue dans la bouteille et mettez-y les aliments bien chauds (directment ou dans le récipent plastique intérieur selon les modèles), puis fermez. Remplissez au maximum ce récipient pour plus d'efficacité.
- N'ouvrez pas la bouteille jusqu'au moment de manger, car à chaque ouverture un transfert d'air se produit, et l'air froid s'engouffre à l'intérieur de l'isotherme.
La durée de conservation indiquée dépend de la température des aliments au moment de la fermeture de la boîte, de la température extérieure ainsi que du type d'aliments. Privilégiez les viandes en sauce, le riz, les pâtes, ou les légumes en purée. Pour de meilleurs résultats, évitez d'une manière générale les aliments qui refroidissent très vite d'ordianaire dans l'assiette (steak...). Ces aliments ont par ailleurs tendance à être moins denses et donc à moins rassasier à volume équivalent.

Conserver des aliments froids :

Placez vos aliments dans la boite isotherme ouverte, directement dans votre frigo au moins 10h (plus ou moins selon le volume) avant de l'emporter. Ainsi à la fois vos aliments et votre contenant sont bien frais, garantissant une conservation optimale du froid. Evitez naturellement ensuite le stockage de l'isotherme dans les endroits chauds. Sur la plage arrière d'une voiture sous le soleil d'été, les aliments se réchaufferont plus vite qu'à l'ombre d'un arbre.

Conserver des boissons chaudes :

V) Bouteilles isothermes pour boissons

Pour conserver une boisson chaude plus longtemps :
- Remplir le récipient isotherme d'eau bouillante et le fermer. Ainsi les parois intérieures accumuleront de la chaleur. (eau glacée pour les boissons fraîches)
- Chauffer correctement la boisson. (laissez là au réfrigérateur plusieures heures pour les boissons fraîches)
- Une fois la boisson chaude (ou froide), videz l'eau contenue dans la bouteille et mettez-y la boisson, puis fermez. Remplissez au maximum la bouteille pour plus d'efficacité.
La durée de conservation indiquée dépend de la température de départ de la boisson et de la température extérieure.
Attention :
A chaque ouverture de votre bouteille, de l'air froid s'y engouffrera et refroidira nécessairement le liquide qui s'y trouve. Plus il va manquer de liquide dans la bouteille, plus l'air froid prendra du volume et refroidira vite votre boisson. Aussi, nous vous conseillons pour les consomations en plusieurs fois sur une période longue, l'utilisation de plusieurs bouteilles de volume réduit plutot que d'une seule grande.
Par exemple, si vous préparez un café chaud l'après-midi pour en boire une fois le soir et à nouveau le lendemain matin, préférez deux petites bouteilles. En effet le volume que vous boirez le soir sera remplacé par de l'air froid et le reste de boisson ne sera plus chaud le lendemain matin. Si la boisson sera bue en plusieurs fois tout au long de l'après-midi, une seule bouteille fera alors l'affaire.

Conserver des boissons fraîches :

Même méthode et recommandations que pour conserver des aliments frais.

VI) Qu'est-ce que le BPA?

Lentement mais sûrement le plastique et les boîtes de conserve ont colonisé notre quotidien. A l'origine le BPA est une hormone de synthèse inventée pour traiter la stérilité féminine et qui avait été abandonnée faute de résultats. Depuis on a découvert qu'il améliorait les qualités du polycarbonate en matière de transparence comme de solidité, il a donc été employé entre autres pour les biberons des enfants et le revêtement intérieur des boîtes de conserve ou des gourdes en aluminium, avant qu'on n'en découvre les effets secondaires récemment. Outre-Atlantique les mères de famille se sont mobilisées courant 2009 pour faire pression sur le gouvernement et interdire tous les produits avec BPA.
Sous la pression des associations de consommateurs une loi d'interdiction pour les biberons pour enfants a été promulguée en juin 2010 en France car au vu des derniers examens pratiqués il semblerait bien que le principe de précaution s'impose, mais cela ressemble plus à un emplâtre sur une jambe de bois qu'à une vraie réflexion sur les effets nocifs des plastiques avec BPA. CuisinerManger a été le premier site en France à commercialiser des gourdes pour liquides et des contenants alimentaires micro-ondables sans BPA.

VII) Aiguisage.

Tout couteau aussi performant soit-il, se désaiguise et ceci plus ou moins rapidement selon la dureté de l'acier. Pour bien aiguiser un couteau il faut faire l'acquisition d'une pierre au grain adapté à l'acier et se faire violence en acceptant ce travail manuel qui, vous le verrez, devient un vrai plaisir une fois maîtrisé. Certains sites donnent des informations pertinentes à ce sujet, dont voici quelques liens :
Pierres à aiguiser 1
Pierres à aiguiser 2
Pourquoi une pierre?
Quelle pierre choisir?

et une vidéo de démonstration :


Si la vidéo ne fonctionne pas, vous pouvez la voir en cliquant sur ce lien : Vidéo aiguisage
Voir notre matériel d'aiguisage.

Quels critères d'achat d'une pierre à aiguiser ?

Un tranchant se définit par la rencontre de deux surfaces en un point dont l'extrémité se dénomme « fil du couteau ». Comme le sommet d'un triangle, plus ce point est réduit, en d'autres termes plus l'arrondi sur cette crête est moindre, plus le couteau est tranchant. Le but lors d'un aiguisage est d'enlever un peu de métal pour redonner une crête pointue au fil du couteau.

 
Ce qui compte :

1°) La dimension de la pierre
Dans les mêmes gammes les fournisseurs proposent des hauteurs de 15 ou de 20mm en cas de grain unique (les pierres combinées double face font entre 25 et 28 mm au total) et des longueurs allant de 16 à 21 cm. Les pierres avec un seul grain ont plus de surface en hauteur que les pierres doubles. Pour les grandes lames il existe des pierres larges.

2°) La qualité de la pierre
Principalement le liant et la distribution plus ou moins uniforme des particules. Difficile à constater à vue d'oeil, la qualité ne se discerne qu'à l'utilisation en fonction de l'absorption plus ou moins rapide d'eau. Une pierre à aiguiser de bonne qualité s'érodera moins et durera plus longtemps. Le prix est en rapport direct avec l'usure. Les pierres dites économiques (40-50 € pour faire court) principalement fabriquées en Chine ne sont pas toutes mauvaises mais il convient de se méfier car elles doivent correspondre au plus grand nombre et sont donc contre-indiquées pour des produits spécifiques. De fait elles se creuseront de plus en plus vite en fonction de l'acier plus ou moins dur du couteau. On peut commencer avec cela pour les aciers tendres < 0,7 % carbone mais elles sont à éviter pour les aciers plus durs et le raisonnement économique vaut aussi pour les couteaux moins carburés. Nous ne suivons pas de mauvaises pierres sur notre site, mais méfiez-vous des pierres à 20-30 € qu'on trouve parfois dans le commerce : à l'achat elles font bonne impression et après 6 mois, poubelle !  

Nota : 
- une pierre de marque à été forcément testée en usine pour aller avec le couteau de la marque donc vous pouvez faire totalement confiance aux pierres de marque
- plus on monte en dureté, plus on affine 
- une pierre conçue pour un acier supérieur fonctionnera très bien avec un acier inférieur, l'inverse n'étant pas forcément vrai

 
3°) Le grain de la pierre
Opter pour un couteau ou un acier japonais c'est entrer dans une nouvelle dimension. Le couteau japonais à émouture très fine se traite différemment qu'un couteau de profil occidental tout-terrain. Le japonais ne s'affûte pas vraiment, on parle d'affilage, il ne faut pas attendre que le couteau soit émoussé avant de le reprendre. Un grain médian #800 ou #1000 est le plus adapté. Comme le renseigne bien le blog de Chroma France, le fil de coupe devient de plus en plus précis en montant au fur et à mesure en paliers de finesse. Pour le haut de gamme une option censée est une pierre 1000/3000 ou 1000/6000, sachant que "la totale" (set Kasumi K11/K12) est le meilleur compromis sur le marché.  

VIII) Entretien des plastiques

Dans la plupart des matériaux synthétiques on trouve des petits pores, où les odeurs des substances aromatiques peuvent s'infiltrer. Voilà pourquoi il est important que les produits soient bien lavés et aérés après le séchage. Lorsque vous n'utilisez pas les articles nous vous conseillons de ne pas les refermer avec leur couvercle. Vous pouvez enlever les traces de café ou de thé à l'aide d'une solution à base de sel + eau tiède, laissez tremper un laps de temps et nettoyez ensuite avec une brosse douce, n'utilisez jamais d'éponge à récurer pour enlever les dépôts. N'utilisez jamais des produits en matière synthétique sur des plaques de cuisson ou dans les fours traditionnels, ils pourraient fondre.

IX) Les adolescents n'aiment pas la cantine

Selon une enquête du CLCV fin 2009 avec le soutien du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche sur 1400 enfants et adolescents, seuls 34 % des élèves du secondaire considèrent que c’est un endroit agréable (les 2/3 des collégiens et lycéens déjeunent à la cantine quotidiennement). Plus d’un élève sur deux (52.5 %) déclare avoir encore faim en sortant de la cantine et près d'un sur deux que les repas n’y sont pas bons. Dans le primaire la situation est meilleure mais le pourcentage d’élèves ayant encore faim après le déjeuner demeure élevé (28,4 %) et plus d’un tiers des sondés (37.5%) n’apprécient pas les repas. A cet égard les bentos et boites repas de Cuisinermanger peuvent être une réponse à cette dégradation de la qualité des repas servis.

X) Faire graver mes lames Il est possible sur CuisinerManger.fr de faire graver à sa convenances les lames de certaines gammes de couteaux. Il est possible de paramétrer le texte à faire graver, ainsi que la police d'écriture à utiliser (dans la limite des possibilités techniques)

Conditions pour bénéficier de cette offre :
1) Pour des raisons de contraintes techniques notamment le damas en surface, il n'est possible de faire graver que les couteaux des gammes Haiku, Mac, Masahiro, Type 301 Design by F.A. Porsche, Japan Chef, Top Chef, Haiku Pro, Kasumi VG-10 Pro.
2) Une gravure laser ne peut se concevoir qu'en grandes quantités si cliché vectoriel fourni en raison de coûts fixes de 100 € minimum + 1,50 € / couteau parmi les gammes précédemment citées
3) Le coût de la gravure dépend des couteaux commandés, et par conséquent ne peut-être établi que sur devis.

Comment demander un devis gravure?
1) Créez un compte client sur notre site
2) Composez votre panier respectant les conditions citées ci-dessus, puis validez-le
3) A l'étape "Validation de ma commande - Paiement (Étape 3/3)", choisissez "Demande de Devis" et dans le champs remarques que vous souhaitez une gravure, en précisant ce que vous souhaitez graver. Si vous connaissez la police de style que vous souhaitez utiliser, précisez-la également.

XI) A l'intention des parents

Voici quelques enseignements de l'étude "Ado Food, une assiette sous influence" de Consojunio.
Tout d'abord pas de surprise au petit-déjeuner, moment de partage plébiscité par les jeunes scolaires. Mais là où les collégiens sont encore très cantine, les lycéens tendent de plus en plus vers le fast-food.
A partir de 15 ans 2 jeunes sur 3 sont en mesure de décider de ce qu'ils mangent à midi.

Positif : un sur deux déclare aimer faire la cuisine et prendre le temps de manger mais apparemment ce voeu pieu se heurte aux contraintes horaires puisqu'en même temps l'étude met en relief que le grignotage par faim qui concerne un jeune sur deux, prend de l'ampleur au fur et à mesure qu'ils avancent en âge. 45 % des 8-19 grignotent plusieurs fois par semaine, 55 % des 18-19 ans. La consommation de viandes et poisson est en baisse entre les deux dernières études (- 3 points) et la fréquentation des fast-foods s'intensifie, 40 % y allant régulièrement. Un point plutôt négatif, de même que la consommation de fruits qui diminue avec l'âge. Plus que jamais leur apporter des éléments nutritifs choisis, cas des bentos et boîtes repas emportés le matin, vaut de l'or pour leur croissance et bien-être.

XII) Quelques conseils nutritionnels pour vos ados

Les besoins nutritionnels des adolescents sont conditionnés par le pic de croissance qui se produit à la puberté. Il se manifeste généralement entre 11 et 15 ans chez les filles et entre 13 et 16 ans chez les garçons. C'est donc à l' âge du collège qu'on doit apporter un soin particulier à leur alimentation, leurs habitudes allant les conditionner toute leur vie. Les besoins nutritionnels diffèrent selon les individus et l’apport alimentaire peut fortement varier d’un jour à l’autre, tant et si bien qu’il faut compenser les manques et les excès d’un repas au repas suivant. Certains nutriments doivent retenir plus d’attention, en particulier le fer et le calcium.

1. Le fer
Les adolescents sont particulièrement susceptibles de développer une carence en fer (anémie) étant donné qu’ils augmentent leur volume sanguin et leur masse musculaire. Ceci accroît le besoin en fer pour construire l’hémoglobine, le pigment rouge qui permet le transport de l’oxygène dans le sang et son homologue, la myoglobine, dans les muscles. L’accroissement est plus élevé chez les garçons que chez les filles. L’une des recommandations nutritionnelles les plus importantes pour l’adolescent est d’augmenter l’apport d’aliments riches en fer, par exemple viandes maigres et poisson, mais aussi les légumineuses, légumes verts et céréales.

2. Le calcium
Le squelette constitue au moins 99 % de nos réserves en calcium et le gain en poids de la masse osseuse est plus rapide au cours du pic de croissance. Près de 45 % de la masse squelettique adulte est formée pendant l’adolescence, même si la croissance se poursuit après l’adolescence jusque l’âge de trente ans. Tout le calcium nécessaire pour la croissance du squelette doit provenir de l’alimentation. Les gains les plus larges sont réalisés au début de l’adolescence, entre 10 et 14 ans chez les filles et entre 12 et 16 ans chez les garçons. Lait, yaourt et fromage sont essentiels, ces éléments sont généralement apportés au petit-déjeuner.

3. Dangers spécifiques
Les habitudes alimentaires sont généralement conditionnées dans l’enfance, en particulier à l’adolescence or les ados ont tendance à sauter les repas et à adopter de mauvaises habitudes alimentaires. Les snacks font bien souvent partie intégrante des repas chez les enfants et les adolescents. Les plus jeunes ne peuvent pas manger de grandes quantités en une fois et se retrouvent littéralement affamés avant le repas suivant. Une collation lors de la récréation matinale et un goûter facilitent la couverture des besoins énergétiques journaliers. Les ados doivent apprendre à lisser leurs apports afin de ne pas tomber dans la gloutonnerie.

4. Conseils
Manger varié : des aliments différents chaque jour constituent la recette de la santé. On a en permanence besoin de 40 vitamines et minéraux différents pour être en bonne santé et aucun aliment ne peut les apporter tous. Il n’y a pas de « bon » ou de « mauvais » aliment, donc il ne faut pas se braquer uniquement sur les aliments qu'on aime mais équilibrer au cours du temps. Les glucides fournissent énergie, fibres, vitamines et des minéraux. Les aliments riches en glucides sont notamment les pâtes, le pain, les céréales pour petit déjeuner, les légumineuses, les fruits et les légumes. L'idéal serait d’inclure des aliments de cette famille à chaque repas plus de 50 % des calories doivent provenir quotidiennement des glucides. Manger des fruits et des légumes à chaque collation. Ces aliments regorgent de vitamines, de minéraux et de fibres (5 portions journalières de fruits et légumes par jour sont recommandées). Les acides gras saturés (pâtisseries, viandes grasses ou saucisses) sont à éviter deux fois de suite.

Source : European food and information council EUFIC www.eufic.org

XIII) Interdiction du Bisphénol A (BPA)

Le 28 septembre 2011 la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a enfin votée une proposition de loi interdisant l'usage du bisphénol A dans tous les contenants alimentaires, qui sera discutée le 6 octobre.
La proposition de loi vise à suspendre à partir du 1er janvier 2014 la fabrication, l'importation, l'exportation et la mise sur le marché de tout conditionnement alimentaire contenant cet élément chimique. Dès les premiers rapports scientifiques apparus au Canada nous avions pointé le doigt sur ce phénomène quand les instituts sanitaires l'évacuaient encore, faisant fi du principe de précaution qui devrait conduire leur action de protection du consommateur (voir faq VI). Selon les derniers rapports l’effet perturbateur endocrinien du BPA par les aliments est plus élevé en période de développement de l’individu et quand on chauffe le récipient. Déjà ciblé comme perturbateur endocrinien potentiel, le BPA, a aussi semblerait-il des effets suspectés aussi sur les pathologies cardio-vasculaires, le diabète… Aujourd'hui on ne voit pas comment cette loi pourrait ne pas être votée vu les nombreuses pathologies évoquées malgré les pressions de l'industrie agro-alimentaire.

XIV) Comment puis-je limiter mon empreinte carbone avec CuisinerManger.fr ?

1. J'intègre dans ma réflexion d'achat le rapport qualité-prix : produits durables même s'ils me semblent plus onéreux que des marques similaires. La qualité, toujours se paye. CuisinerManger sélectionne pour vous des fournisseurs ne transigeant pas avec la qualité et dont le SAV est réduit à sa plus simple expression, cas des couteaux japonais par ex., le monde entier loue le soin porté à leur élaboration dans une région aux ressources rares.

2. Je lis correctement les fiches produits pour éviter les retours inutiles. CuisinerManger a dès son origine pris le parti de renseigner au maximum les fiches et bâti la structure du site en conséquence. D'après une enquête confiée par la FEVAD au cabinet ESTIA le bilan carbone du e-commerce est excellent comparé à un achat traditionnel, ne réduisons pas à néant ce résultat en achetant "pour voir" alors que les contenances ou les dimensions sont explicites.

3. Je choisis un mode de transport économique qui évite aux transporteurs de présenter la marchandise plusieurs fois. D'après l'enquête de la FEVAD, "l'impact environnemental n'est pas directement lié au poids du colis mais réside dans le dernier déplacement". Contrairement aux idées reçues "le commerce électronique diviserait les émissions de CO2 par 4 par rapport au commerce traditionnel". Ramenées à l'ensemble des commandes en ligne traitées par notre transporteur, la Poste, l'économie s'élèverait à 768.000 tonnes pour une distance moyenne parcourue de 4 kilomètres contre 14 dans le cas d'un déplacement moyen. La formule de livraison "Point de retrait commerçant" nous paraît intéressante de ce point de vue car on peut choisir son commerçant le plus proche et grouper le déplacement amont du facteur et aval du consommateur et évite une double présentation en cas d'absence du domicile.

4. J'achète des produits écologiques et recyclables. Cas des bouteilles à eau par exemple qui économisent plastiques et eau. Saviez-vous que de l'eau de robinet, même chlorée, est très bonne ? Pas besoin toujours d'eau de source, l'eau des fleuves même est filtrée et très contrôlée. Pour faire disparaître le chlore, c'est facile : une heure dans le froid au réfrigérateur et le tour est joué !

Le bon volume pour le bon bento

XV) Quel volume de bento choisir ?

Il n'est pas simple de se représenter le volume qu'il faut choisir afin que le contenant soit adapté à nos besoins alimentaires. Afin de mieux vous aider, vous trouverez ci-dessous un tableau représentant les besoin moyens selon l'âge et le sexe.
Ses besoins sont calculés selon l'idée que 100ml de volume représentent un apport de 100kcal pour un repas équilibré. Ne vous focalisez pas sur l'aspect de la boite qui parait souvent petit à première vue une fois entre les mains, mais qui suffit en réalité à remplir les estomacs. De plus, prendre un volume adapté aux besoins recommandés permet de mieux prendre soin de son corps et évite de trop manger à midi.
Notez également que 500ml de purée de choux-fleur rassasient plus que 500ml de choux-fleur entier (par exemple). Pour optimiser le remplissage de vos bento, préférez donc les aliments émincés ou en purée plutôt qu'entiers. Ils sont ainsi plus compacts et donc à volume égal combleront mieux votre appétit et optimiseront les performces thermiques des boites isothermes. Gardez à l'esprit que "l'esprit bento" est d'emporter un repas complet et équilibré dans le plus faible emcombrement possible.

Volumes bentos et calories repas donnés à titre indicatif
AgeVolume du bento en mlCalories par repas kCal
HommesFemmesHommesFemmes
3-5 ans 400ml 400ml 450 kCal 450 kCal
6-8 ans 500ml 500ml 550 kCal 550 kCal
9-11 ans 600ml 600ml 650 kCal 650 kCal
12-14 ans 900ml 700ml 880 kCal 750 kCal
15-19 ans 900ml 700ml 920 kCal 750 kCal
20-29 ans 900ml 700ml 880 kCal 680 kCal
30-39 ans 900ml 600ml 880 kCal 650 kCal
40-49 ans 900ml 600ml 880 kCal 650 kCal
50-59 ans 800ml 600ml 800 kCal 650 kCal
59+ ans 600ml 500ml 650 kCal 550 kCal

XVI) Junk food, un constat alarmant

Dans une étude sur l'équilibre nutritionnel l'association UFC-Que Choisir montre que la junk-food, avec ses sandwiches et ses en-cas industriels, se généralise au collège et au lycée. Une alarme d'autant plus forte qu'aujourd'hui en France 18% des enfants sont obèses ou en surpoids. Les cantines scolaires (plus de 600 étudiées) font dans la surenchère gras-salé-sucré. Dans 10 % des établissements la cantine traditionnelle est même en concurrence directe avec des stands de type cafétéria, fast-food ou sandwicherie, qui proposent aux élèves des aliments déséquilibrés comme le pizza-frites-gaufres, croque-monsieur-pâtisserie-soda ou encore le panini-brownie-soda. Ces stands sont implantés au coeur même des établissements, dans les mêmes locaux ou à proximité. Les principaux problèmes se posent dans les cantines du secondaire. En tête de peloton des 10 cantines les plus mauvaises figurent Clermont (Picardie), les Pennes-Mirabeau (Paca) et Calais (Nord Pas-de-Calais) et le bonnet d'âne de la mal-bouffe revient au secteur privé ! Les écoliers japonais sont plus vernis, leurs mamans les gratifient de riz, de poissons, d’une salade, d’une soupe au tofu et légumes et d’un fruit dans leurs bentos aux multiples variantes. Une tendance bento qui commence à faire... recette et dont nous sommes un des précurseurs.

XVII) Le charbon actif, la solution pour une eau pure

Vu dans le Figaro du 14/03/2017

Les carafes d'eau filtrantes ne filtrent pas grand chose, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation

"Les carafes d'eau filtrantes laissent à désirer, selon un rapport, publié mardi 14 mars, par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation. Pour l'ANSES ces carafes, censées améliorer la qualité de l'eau potable du robinet, sont finalement peu efficaces. Les carafes filtrantes pour "épurer" l'eau du robinet sont utilisées par 20% des foyers français. Cela représente près d'un million d'appareils vendus chaque année et 15 millions de cartouches. Selon l'Anses, la qualité de ces carafes dépend notamment de l'utilisation que l'on en fait à la maison. Pour en obtenir des bénéfices, il faut bien nettoyer ces carafes. Il faut changer les cartouches tous les mois, conserver l'eau au réfrigérateur et la consommer dans les 48 heures au plus tard. L'ANSES note que l'on retrouve dans cette eau filtrée des ions d'argent, du sodium, du potassium, de l'ammonium, ainsi qu'un abaissement du ph et parfois une altération de la qualité microbiologique de l'eau. Tout cela ne présente pas de risque pour les buveurs, mais remet en question l'utilité de l'appareil.

CuisinerManger a abandonné la commercialisaton de ces carafes depuis fort longtemps (2011) et les a remplacées par un produit naturel, le charbon actif Binchotan originaire d'Asie. Le charbon actif Binchotan est utilisé au Japon depuis le Moyen-Age pour purifier l'eau. Il l'enrichit en minéraux (calcium, fer, magnésium) et équilibre son pH. Le principe : les micro-organismes contenues dans le charbon décomposent n'importe quelle substance chimique. Entièrement recyclable, il a une durée de vie de 6 mois donc 6 fois plus qu'un filtre. Il atteint son efficacité au bout d'une heure et son maximum au bout de 8 heures, donc la conservation avec le charbon est importante (nous vendons les carafes qui vont avec).